Évaluer cet élément
(0 Votes)

Ravin des Arcs ( Hérault) 31 Mai 2015

Participants :
-    au départ : 11
-    à l’arrivée : plus que 8 !
Mais tous ont survécu …

Lieu : Ravin des Arcs près de St Martin de Londres

Soleil radieux, voire… de plomb ! De quoi en « assommer » quelques unes…
Le lit de la rivière « le Lamalou » est sec pour le passage à gué dès le départ.
Nous empruntons le GR 60 qui nous amène vers le site remarquable du « Ravin des Arcs ». Grotte géante perchée dans la falaise. Pour y accéder, une vieille échelle en bois, un barreau cassé, maintenue par une corde élimée. Les plus « lourds » testent. Il faut y croire…mais s’attendre à tout.
Nous poursuivons le GR quelques temps puis entamons la descente dans la « combe Pluvieuse ».
Après le « Lamalou », nous rejoignons « l’Hérault », ses aires de pique-nique, un peu de  fraîcheur. Un lieu très prisé par les héraultais le dimanche, en famille.
Avant de pique-niquer au bord de l’eau, visite culturelle de la chapelle d’Issensac, du XIIème siècle et du pont toponyme, fin  XIVème, qui permettait aux pèlerins du chemin de St Jacques de Compostelle de rejoindre St Guilhem le Désert.
Pique-nique, baignade pour certains. Y’a du relâchement dans la section rando !Cliquez sur"en savoir plus" pour lire la suite.)



C’est sous la canicule que nous reprenons la route… et plus loin le sentier qui remonte dans la « combe des mûriers ».
Coup de chaleur qui oblige deux des participants et un toutou, à abréger la rando, profitant heureusement d’une intersection avec la route et du passage d’une voiture ! (Petite départementale un peu perdue dans la garrigue).
La troupe restante poursuit la montée vers « Pioch Camp ».
Quelques hésitations sur l’itinéraire, une « petite variante », un bois ombragé, des carcasses de voitures ???
La chaleur nous oblige à rationner notre eau.
Nous retrouvons le GR. Un troisième participant décide de rentrer au plus court. Aïe ! encore  un de moins ; ça fait 27 % de perte humaine !

Le reste de la troupe retourne vers le lit du « Lamalou » que nous remontons jusqu’à la célèbre arche naturelle. Une dernière côte, mais ombragée, un peu de plat, puis retour à la case départ. Le cidre coule à flot mais peine à  réhydrater nos gosiers.

De cette journée, nous dressons une nouvelle liste du matériel indispensable à mettre dans le sac à dos : outre la trousse à pharmacie, la cape de pluie (selon météo), la lampe frontale, l’ouvre bouteille et son écocup, prévoir : un maillot de bain, un couvre-chef et une quantité conséquente d’eau. Christine L

Lu 1822 fois Dernière modification le lundi, 07 décembre 2015 18:54

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Joomla Templates - by Joomlage.com