Évaluer cet élément
(2 Votes)

Aven du Rabanel et aven de la Dame, massif de la Seranne, 6 et 7 juillet 2013


   Nous voilà partis vers la Seranne ! Anne, Cathy, Christine, Karine, Léna, Sylvie, Bernard, François, Léo, Patrick L. et moi-même sommes de la partie. Julie et Guitou n'ont pas prévu d'aller sous terre mais vont nous accompagner pour randonner autour.

   Arrivés sur le parking du village de Coupiac la chaleur est déjà accablante. Nous nous jetons sur le pique nique que nous faisons durer. Le petit blanc frais de François et la café y contribuent. C'est vers 13 h 30 que nous entamons notre marche vers l'abîme.entree Les plus pressés, devant, foncent à en manquer le carrefour principal. Petit détour de mise en forme et nous arrivons devant cette superbe entrée. De grosses minutes sont nécessaires pour se refroidir. Sylvie est malade et, malgré ses efforts, renonce.

   Anne et moi-même entamons la descente. Léna ne tarde pas à suivre son papa. A -40 nous nous divisons pour équiper de part et d'autre du palier les deux grands puits.

 

Pour lire la suite cliquer sur « en savoir plus ».

 

    Pendant que Anne se lance avec Bernard qui nous a rejoint dans l'équipement du toboggan et du P73 qui suit, je me lance avec Léna et Léo dans le P99. Sans trop de problèmes nous atteignons la base du puits.p24 L'équipe de Anne mettra plus de temps à cause d'un équipement de broches plutôt bizarre, entraînant de nombreux frottements et fait poser beaucoup de questions et de doutes. Enfin tout le monde se retrouve au bas des grands puits et Léo équipe le dernier puits de 24. Bien entendu tout le monde touche le fond, histoire de.

    Le remontée est plus longue et c'est vers 21 h que nous quittons l'entrée de l'abîme. C'est donc tard le soir que nous retrouvons au bivouac au bord de la Vis nos trois collègues. Cela n'empêche pas de siroter un bon pastis, douce récompense d'une super belle explo !toboggan

Bernard, Karine et Patrick rentrent sur Millau laissant les autres collègues dans la plus infinie tristesse qu'il fallut combler avec quelques gorgées de rouge bien frais.

 

 

 

 

    Le lendemain dimanche la matinée est douce mais la journée s'annonce chaude. Après un long et bon petit déjeuner nous allons à Brissac. Julie et Guitou vont faire de la balade, notamment vers la grotte de l'Ours. Arrivés sur le parking de Brissac le Haut, superbe site, François s’aperçoit qu'il n'a plus son matos spéléo. Il retourne en trombe au parking de la veille, à Coupiac, mais revient bredouille. Nous attaquons notre montée vers l'aven de la Dame. Le sentier monte doucement dans les chênes et est assez agréable. La chaleur est très forte. A l'entrée nous trouvons une équipe de 5 spéléos, dont Cazou, qui entame la descente. De ce fait nous prenons le temps de manger, en bons aveyronnais qui se respectent.puits

    François va de là à l'entré du Rabanel, pas très loin au final à pied, pour vérifier s'il n'y a pas laissé son matos, mais malheureusement là aussi il revient bredouille. Du coup pas de spéléo pour lui aujourd'hui... Sylvie et Cathy s'en retournent avec lui au bivouac de la Vis.

 

 

 

 

    Anne entame l'équipement en double. Nous enlevons les plaquettes de nos prédécesseurs pour visser les nôtres à la place, en raccrochant à nos encrages leurs amarrages.fond Nous croisons l'équipe qui remonte dans le toboggan. De fait nous attendons, puis Léo prend le relais pour équiper les deux « fractios » du toboggan. Je prends la suite pour l'équipement du P86. Pas de problèmes et notre petite équipe de 5 atteint le point bas (Léna, Léo, Anne, Christine et moi-même).

 

 

    La remontée et le déséquipement, assuré par Anne et Léo qui se relaient, se passent très bien.sortie

 

 

 

    Léna a été très impressionnée par le P86 en remontant. Faut dire que celui-ci est grandiose et magnifique ! Du coup elle n'a pas traîné pour ne pas trop réfléchir !

     Retour sous un temps couvert et très orageux.

    Léna et moi-même nous attardons encore au bivouac de la Vis pour le « souper » et une « baignade toilette ». Puis à 22h un très gros orage nous chasse définitivement de cette magnifique contrée !

Caillou

Lu 19142 fois Dernière modification le jeudi, 11 juillet 2013 00:05

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Joomla Templates - by Joomlage.com