Rocher Jean Louis

Rocher Jean Louis

mercredi, 10 juillet 2013 22:02

Rabanel et Dame 6 et 7 juillet 2013

Aven du Rabanel et aven de la Dame, massif de la Seranne, 6 et 7 juillet 2013


   Nous voilà partis vers la Seranne ! Anne, Cathy, Christine, Karine, Léna, Sylvie, Bernard, François, Léo, Patrick L. et moi-même sommes de la partie. Julie et Guitou n'ont pas prévu d'aller sous terre mais vont nous accompagner pour randonner autour.

   Arrivés sur le parking du village de Coupiac la chaleur est déjà accablante. Nous nous jetons sur le pique nique que nous faisons durer. Le petit blanc frais de François et la café y contribuent. C'est vers 13 h 30 que nous entamons notre marche vers l'abîme.entree Les plus pressés, devant, foncent à en manquer le carrefour principal. Petit détour de mise en forme et nous arrivons devant cette superbe entrée. De grosses minutes sont nécessaires pour se refroidir. Sylvie est malade et, malgré ses efforts, renonce.

   Anne et moi-même entamons la descente. Léna ne tarde pas à suivre son papa. A -40 nous nous divisons pour équiper de part et d'autre du palier les deux grands puits.

 

Pour lire la suite cliquer sur « en savoir plus ».

Aven du Pic d'Usclat N°3 et aven de Banicous, causse Méjean, 8 et 9 juin 2013.



     Nous avions prévu de visiter l'aven du Pic d'Usclat N°7 (-268). Mais voilà ; arrivés à notre parking non loin de la ferme du Deïdou, vers midi, des trombes d'eau s'abattent sur nous. Chacun mange dans son véhicule, les chanceux dans le fourgon... Anne, Patrick, Léo, Serge, Anthony et moi-même sont de la partie. Guitou et Julie sont là aussi mais déclarent forfait et s'en vont dans l'espoir de trouver des contrées plus ensoleillées. Nous hésitons puis profitons d'une accalmie pour nous changer. entréeNous partons vite vers le trou, sans carte, sans situation de l'entrée. J'en était resté à une indication d'autrui, vague et ancienne. Et je n'ai rien vérifié. Nous remontons le ravin vers le sommet du Pic d'Usclat. François arrivé plus tard nous retrouve dans la tourmente. La pluie nous fouette, nous trempe jusqu'aux os, et le vent froid commence à nous transir. Après deux cavités qui ne sont pas les bonnes nous décidons d'aller jusqu'à l'aven du Pic d'Usclat N°3 (-140)... 

Pour lire la suite, cliquez sur « en savoir plus ».

vendredi, 19 avril 2013 23:59

Cabanelles 13 et 14 avril

Aven des Cabanelles ou de Drigas, causse Méjean, samedi 13 et dimanche 14 avril 2013.


8h30 : départ de Millau pour Anne et Caillou qui se sont proposés pour équiper l’aven jusqu’à -120. 6 kits à deux, pas de problème pour nos spécialistes.

10h30 : nous nous retrouvons au local comme convenu pour co - voiturer jusqu’à Drigas. Sont présents Patrick L., Jean-Luc (Gringo), Christine, Bernard, Karine, Alain, Théo, Léo, Sébastien, Benjamin et Marion, et Sylvie (moi-même). Il est bientôt midi lorsque nous arrivons sur le parking des Cabanelles et nous pique niquons au soleil. Après nous être restaurés, l’équipement nous prend un peu de temps et François nous rejoins, il arrive directement d’Irlande, le soleil lui fait mal aux yeux, heureusement qu’il va sous terre, il retrouvera ses marques avec l’humidité ambiante.Entrée des Cabanelles

13h30 nous commençons à descendre les échelles métalliques qui nous mènent jusqu’à la buse du puits d’entrée. Là aussi, nous mettons un peu de temps car il faut que les « anciens » prennent soin de surveiller les « jeunes ». Après la buse, nous atterrissons sur un IPN qui amène sur une vire glissante avant de descendre le premier petit puits. La descente s’accélère car... (suite de l'article en cliquant sur "en savoir plus")

dimanche, 10 mars 2013 11:49

Baumes chaudes 9 mars 2013

Traversée et aven grotte des Baumes Chaudes. Samedi 9 mars 2013


Participants à la traversée : Anne, Roxane, Irène, Jérémy, Léna, Caillou, Théo, Sébastien, Patrick G., Quentin.

baumeschaudes1 Participants à l'aven grotte : Sylvie, Marie-Christine, Cécile, Karine, Hélène, Bernard, Christian, François.

Nous arrivons à l'entrée et l'heure du repas a sonné. Il fait très bon bien à l'abri devant la baume et on ne peut pas dire que nous soyons très pressé de rentrer ! Pendant que l'équipe de l'aven s'en va équiper leurs puits, l'équipe des jeunes se dirige vers la traversée. Nous équipons le puits d'entrée d'une dizaine de mètre en délaissant la « via corda » qui permet d'effectuer la traversée en plafond.

 

 

 

 

baumeschaudes2 Nous en profitons pour visiter la cavité en détail ou presque. Irène, Léna et moi-même allons revoir le passage que nous avions découvert il y a pas longtemps. Heu, environ 30 ans quoi !

 Lire la suite

 

 

 

mardi, 05 mars 2013 00:00

esquirol 16 février 2013

Aven de l'Esquirol, Larzac sud, 16 février 2013


esquirolParticipants : Théo, Hélène, Marie-Christine, Christine, Alain, Christian, Quentin, Caillou, Frédéric, Kevin, Maxime, Danielle, Michel, Patrick. Par un beau soleil nous rentrons dans la cavité en début bien entamé de l'après-midi.
Nous croisons Ludo qui sort de la cavité et l'a laissée équipée en double. Nous visitons la cavité dans ses deux extrémités jusque dans les moindres recoins ou presque. De ce fait même dans cette classique facile je trouve le moyen de passer une bonne étroiture. Théo a testé la solidité de sa longe courte en essayant en vain de l'arracher... Il faut dire que tenter de monter après un fractio sans avoir retirer sa longe, c'est vraiment pas évident, voire impossible. C'est comme ça que le métier rentre. Peu importe Théo, le tout c'est de se faire plaisir ! On a tous été débutant un jour ! Que d'aventures !

lundi, 04 mars 2013 22:45

Orcade 2 mars 2013

Aven Orcade, causse du Larzac, samedi 2 mars 2013

orcade P60Moi et Anne entrons vers 13h dans la cavité, chargé du matériel de désobstruction en vue de continuer notre chantier au point bas.
Après un casse croûte dans notre salle à manger juste avant le dernier puits de 4 m, nous attaquons l'évacuation des déblais.
Jean-Luc et Michel nous rejoignent enfin, mais après avoir élargi les plus mauvaises étroitures de la trémie.
Ce n'est que vers 20h30 que nous sortons de la cavité.
A noter que le courant d'air soufflant était très sensible, et notamment au travers des blocs de notre désobstruction.

Lire la suite

Joomla Templates - by Joomlage.com