Évaluer cet élément
(0 Votes)

Sortie 2014 : Vallée du Marcadau / refuge Wallon

La météo du WE s’annonçait bonne. 3 skieurs et 2 raquetteurs ont répondus présents pour cette sortie. Notre camp de base a été le refuge Wallon (1866m), et nous avons fait des sorties à la journée autour de celui-ci.

Jeudi : Arrivée au pont d’Espagne (au dessus de Cauterets) à 9h (alt1460m). Le premier dilemme a été de choisir ce que nous allions mettre dans nos sacs, sachant que nous partions avec 4 jours de vivres. Le second, de décider de monter au refuge soit en chaussure de ski, soit en baskets.
 

 

 

 

 

 

 

 

 Au final les 2h30 de montée se sont bien passées,

même si nos sacs étaient bien lourds. Sandrine a découvert plein d’accessoires : Crampons, piolet, arva, pesants leur poids…  Arrivé au refuge, nous avons été accueillis par le gardien.
Une fois nos repas de midi avalés, nous avons très vite chaussé nos skis, ou raquettes … ça nous démangeait.
L’objectif des skieurs a été rapidement choisi au vu de l’horaire avancé : Pic de l’Affron 2567m au dessus du refuge
Les raquetteurs sont partis dans la vallée du Marcadau afin de suivre notre progression … à la jumelle.
 
Nous avons attaqué la monté sur un bon rythme.

Nous avons dû rapidement mettre les couteaux car la neige légèrement fondu en surface était très glissante.

L’option choisie d’itinéraire s’est avérée assez raide et nous avons fait des conversions assez tendues. Nous avons atteint la crête sous le sommet rocheux vers 16h. Il était temps de penser à la descente …. 

Nous nous sommes carrément régalés sur cette neige de printemps, et nous avons fait de super traces, observés par les randonneurs attablés sur la terrasse du refuge.

 Cette première descente s’est terminée devant une bonne bière …   restait à choisir la course du lendemain

Vendredi : Beau temps, départ à 8h
Objectif des skieurs : Grand pic de Péterneille 2764m par la vallée du Marcadau, puis traversée vers le vallon de la Badète
Objectif des raquetteurs : le lac d’Arratille 2247m (le point de rendez vous était donné vers le bas du vallon Badète)
Nous avons pris les talkies walkies afin de rester en contact. Miracle de la technique … cela a parfaitement fonctionné alors que nous étions dans 2 vallées différentes.

La montée à ski s’est bien passée même s’il y avait un peu de navigation.

Le début de la monté fut assez raide, puis nous avons débouché sur une crête magnifique.
 
 
Le mur final a été un peu moins bon, voire un peu pourri, car la neige n’était pas encore transformée (chute de neige de la semaine précédente et altitude élevée).

Nous sommes arrivés au col 2700m sous le sommet rocheux, mais nous avons renoncé à le gravir car la pente à redescendre était en plein soleil.
 

Début de la descente : la neige, «  moyenne » sur les 100 premiers mètres, s’est très vite améliorée. Nous avons entamé notre traversée pour changer de vallée.


 
Nous nous sommes régalés particulièrement dans la descente du  vallon Badète. 

Nos 2 raquetteurs ont pour leur part, atteints leur objectif : le lac d’Arratille.  Les raquettes n’ont pas suffit, ils ont dû chausser les crampons.  De retour au fond du vallon, ils ont observé notre descente et nous avons eu un débriefing sur la qualité de nos courbes …

La suite des opérations : Pique nique sur un rocher en plein soleil + sieste
Il nous restait encore 200m de descente sympa jusqu’au refuge

Bière de récupération et bonne soirée.

Samedi : départ 7h


Objectif des skieurs : Col de la fache 2664m, puis le Pène d’Aragon 2918m
Objectif des raquetteurs : le lac  Nère 2309m, dans une autre vallée. (Avec vue sur le Pène d’Aragon)
Nous avons démarré par un petit portage, mais sans crampons. La neige n’avait pas bien regelé. Nous avons chaussé très rapidement les skis et nous avons progressé assez facilement, et à un bon rythme.
 
L’itinéraire était assez évident. Arrivés au col, Hélène s’est aperçu qu’elle avait perdu un couteau !!!!

Nous avons malgré tout décidé de gravir le Pène d’Aragon. La pente s’est raidie jusqu’au sommet. A 10 m sous le sommet, j’ai décidé de faire une conversion pour ne pas trop s’approcher de la corniche. 10sec plus tard, message radio « attention à la corniche » …. Nous étions bien surveillés … depuis le bas  (bon il faut admettre que la radio est bien pratique)
 
Après le moment « intense » que nous connaissons tous au sommet, la descente a été attaquée sur une neige super. Nous avons enchainé les virages. Sous le col nous avons  croisé un groupe en crampons qui suivait nos traces. Ils ont retrouvé le couteau d’Hélène +++ .Nous sommes descendus par le vallon du Port de Marcadau. La descente s’est poursuivie  sans encombre jusqu’au refuge où nous sommes arrivés à 12h pile, synchrones avec les raquetteurs.

 

 

 

 

 

 

 

 

La météo du Dimanche devant se dégrader, nous sommes redescendus au pont d’Espagne  l’après-midi. On peut dire que nous avons fait sensation auprès des touristes, avec nos chaussures de ski aux pieds et nos skis sur le sac.
 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bilan : 3 jours de montagne super sympa, avec un temps superbe.

 
Itinéraires des raquetteurs :
Orange : Jeudi
Violet : vendredi
Rouge : samedi
 







 

 

 

 

 

 

 

 

Itinéraires des skieurs :
Orange : Jeudi
Violet : vendredi
Rouge : samedi

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nicolas Bosc

Lu 5126 fois Dernière modification le lundi, 23 juin 2014 13:45

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Joomla Templates - by Joomlage.com