Imprimer cette page
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Aven des Roques, 16 décembre 2018

Petit compte rendu de notre explo à l'aven des Roques (Hospitalet du Larzac).
Participants : Christian S. et Bernard P.

C'est au cours d'une soirée conviviale, entre deux bières et aux alentours de minuit, que nous décidons cette sortie. 

(Cliquez sur "En savoir plus..." pour lire la suite.)

 

Le choix se porte sur l'aven des Roques et c'est donc à deux que nous prenons la route du Larzac... Certains, dont nous tairons le nom, préférant déguster un boudin aux pommes à midi. Chacun ses priorités !
Nous entrons vers midi, je suis à l'équipement et Christian ferme la marche.
Les premiers puits sont descendus, suivis de passages désobés. Nous sommes dans la dolomie et nous devons jongler avec des prises pas toujours franches !
Quelques contorsions plus tard, nous atteignons l'actif dans une galerie bien creusée, agrémentée de dépôts de sable blanc.
Notre progression de fait désormais dans un beau calcaire compact et le dernier puits de 6m se présente à nous à la faveur d'un croisement de faille. Ici la cavité prend une autre ampleur et l'endroit nous donne l'impression d’être dans une grande classique ! Hélas nous n'irons pas plus loin car la corde prévue pour ce puits a été posée plus haut pour sécuriser un ressaut engagé.
La décision de revenir étant prise, nous faisons demi-tour jusqu'à nos kits pour une pause casse-croûte.
C'est l'heure de la remontée, Christian déséquipe... A plusieurs reprises, nous croisons le courant d'air aspirant de la cavité.
Avant de quitter le collecteur, je pars faire une reconnaissance rapide vers l'amont.
Après avoir franchi une « boîte à lettres », je retrouve l'actif dans une galerie très esthétique où toutes traces de passage semblent avoir disparues.
Au bout d'une cinquantaine de mètres parcourus, je décide de ne pas poursuivre et retrouve Christian qui m'attendait au carrefour collecteur/diaclase de sortie.
Il est presque 16h00 lorsque nous ressortons. Les bières bien appréciées, sont partagées et nous rentrons à la ville.

Belle sortie « dominicale » dans une cavité, peu profonde, mais fort intéressante !

Bernard.

Lu 229 fois Dernière modification le lundi, 11 février 2019 00:02