Évaluer cet élément
(0 Votes)

Randonnée Pic de Vissou par le Vissounel


Le dimanche 26 janvier 2014 – Départ de Millau à 8h30
Longueur 16 kms – Durée 6h
Altitude mini 103m – Altitude maxi 458 m. Dénivelé brut 355 m, Dénivelé cumulé 790 m.

Après une récupération d'équipier à la sortie 54 de l'A75, nous nous acheminons vers Cabrières en passant par le lac du Salagou (Octon, Salasc), en contemplant au passage les paysages qui sont toujours aussi beaux au coeur des ruffes.
Arrivés à Cabrières nous nous garons à l'entrée du village et nous dirigeons face au Pic de Vissou à travers les vignes. Nous sommes 14 au départ. La piste forestière est agréable et nous mène au pied du Pic du Vissounel. Nous longeons la Boyne avec un passage bien pentu à partir du ruisseau du Vissounel. La météo avait prévu du soleil mais c'était sans compter avec le renforcement de la Tramontane qui nous fera grelotter sur le chemin de crête du Vissounel au Vissou. La montée est rude mais pas très longue. Entre les deux pics s'étend une aire de décolage de parapente et d'aéromodélisme. Des voies d'escalade sont aussi accessibles par la route et nous traversons le parking pour prendre le sentier qui nous monte au Vissou.(Cliquez sur"en savoir plus" pour lire la suite.)


Arrivés au Pic du Vissou la vue à 360° est magnifique, même avec quelques nuages nous pouvons apercevoir la Grande Bleue. Nous en profitons pour visiter la petite grotte qui débouche rapidement et dangereusement sur un à-pic. La vue est magnifique.
Là- haut nous sommes rejoint par Christine qui a mis le turbo car partie une heure après nous de Millau, et également par un couple de Montpellierains en vadrouille.
Il est midi et nous trouvons un bel endroit avec une vue imprenable et à l'abri du vent pour déjeuner.
Après les agappes habituelles (pas de génépi car pas Jean-Louis)  nous descendons sur un petit sentier amenant sur une piste forestière que nous suivons jusqu'au cairn qui indique la descente sur la D15.
30m de bitume et nous tournons sur la droite pour remonter au Mont Mougno par la Combe de Fignol croisant quelques belles capitelles ainsi que les ruines de l'église de Saint Gély d'Arques.
La suite est un peu cahotique car je n'avais pas reconnu le parcours en entier la dernière fois faute de temps. Mais nous prenons l'azimut brutal qui nous mène tout droit sur un bel aven noté "grotte des roques blanches". De là, un petit sentier descend, nous croisons d'anciennes mines de cuivre et  de barytine, puis un ravin et nous traversons le ruisseau du Broun. De là, encore des vignes, puis le Ruisseau de Néburelles pour arriver par une piste qui devient une petite route et qui amène à la mine de cuivre de Pioch Farrus encore fermée pour le moment mais qui va réouvrir à la visite très prochainement selon les habitants croisés sur le chemin.
Nous arrivons directement devant les voitures à 16h00, pile poil pour le goûter. Sylvie V.

Lu 8528 fois Dernière modification le lundi, 03 février 2014 21:47

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Joomla Templates - by Joomlage.com