Évaluer cet élément
(0 Votes)

 

Sortie Falaise à Cantobre le 27 mars 2022, avec les amis de l'Alpina.

 

 
Sortie falaise Cantobre
 
 
Ce compte rendu a été rédigé par Pauline Printz, merci à elle de nous faire revivre cette sortie.
 
Covoiturage à 10h30 pour Thibault (ou Thomas ça dépend qui l'appelle ????) Magali, Emilien et moi. 
 
Nous retrouvons sur le parking du Pic Vert Dylan, Matthieu, Delphine, Phil, Sébastien, Marion et Titouan. 
 
La répartition des sacs, des conducteurs et des passagers dans les voitures faite, nous partons pour une demi heure de route. 
 
La Dourbie scintillante qui nous accompagne tout du long du trajet nous inspire des idées de baignade, de pêche à la truite ou de balade en canoë pour les beaux jours.
 
Stationnement en épi pour laisser de la place à ceux qui nous rejoindront peut-être plus tard et nous effectuons la marche d'approche jusqu'au pied des voies dont les cotations oscillent entre le 5b et le 7c+.
 
Le soleil est au zénith lorsque les binômes s'élancent dans "Pierre qui roule arrête la route", "Petocasque" ou encore "Prisunic". L'esprit de solidarité que nous connaissons au gymnase est bien présent, les grimpeurs les plus expérimentés installent des moulinettes pour ceux qui n'osent pas toujours clipper les dégaines.
Le site n'est pas immense mais suffisant pour notre groupe. Les voies sont assez variées dans l'ensemble, intéressantes pour progresser dans le 6. La roche est un peu surprenante en revanche, peu usée, très dentelée, elle pique franchement le bout des doigts, et ce même sur les bonnes prises. Elle continue de nous surprendre tout au long de la journée par sa friabilité. Les casques vissés sur nos têtes depuis notre arrivée ne sont pas de trop pour esquiver quelques chutes de pierres et... quelques frayeurs !
 
Les grimpeurs
 
 
 
Si la vue vaut le détour au pied des voies, elle est d'autant plus belle depuis les relais : le village haut perché de Cantobre nous fait face, contrastant avec les nuances de vert de la végétation omniprésente et l'azur du ciel. La brise légère nous tient à bonne température au cours de l'effort et le calme qui règne n'est entrecoupé de temps à autre que par les encouragements des assureurs aux grimpeurs, le bruit des moteurs des motos qui traversent la vallée au loin ou les braiments des ânes dans le champ en contrebas. 
 
La pause déj qui permet de profiter un peu plus de cette ambiance est ponctuée par un gâteau aux noix apporté par Titouan et Marion et un café fumant offert par Emilien et Maga (si vous n'étiez pas convaincus que la journée valait le détour, j'espère que c'est chose faite ;) Les quelques heures ensoleillées post-déj nous permettent d'expérimenter encore quelques voies. Max et Karen nous rejoignent pour grimper jusqu'à ce que le soleil disparaisse derrière le Larzac. L'énergie est encore présente chez certains en fin de journée mais le froid qui nous gagne tous progressivement nous pousse à replier les cordes et ranger le matériel.
 
 
Nous regagnons les voitures vers 17h30 et profitons du trajet retour pour admirer la beauté des paysages et penser, les mains un peu usées, à la prochaine sortie...
 
 
 
Les grimpeurs
 
Lu 329 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Joomla Templates - by Joomlage.com