Évaluer cet élément
(0 Votes)

Compte rendu montagne ski de rando
Sortie du : 21/22/23 & 24 février 2019
Lieu :    Haute Pyrénées : Néouvielle, vallée de Lesponne
Organisateur :    Christian


Participants : 4 puis 7    21/22 : la retraite sportive : Patrick, Philippe, Hélian et Christian
23/24 : les mêmes avec en plus : Hélène, Nathalie et Denis.

Cette sortie n’était pas prévue initialement au calendrier. Elle a été rajoutée suite à l’annulation de la sortie du 2 février. Il n’y aura pas de photos des 2 premiers jours car, sortie d’anciens oblige, les diapos ne sont pas encore développées…


 
Jeudi 21 février :  Crêtes de Conques. Grand beau.

Nous partons vers la vallée de Lesponne, entre Bagnères et Campan. Départ de Chiroulet (1080m).
On traverse à la passerelle ; puis une remontée dans le bois jusqu’à une piste qui va nous mener au pied des crêtes aux cabanes de l’Haya à 1273m . Il y a beaucoup de neige au départ (80 cm env.)  , l’enneigement sur la piste est bien uniforme mais va vite devenir bordéliforme : arbres, cailloux, éboulement, ruisseau.. pour corser le tout, Patrick et Philippe nous préparent un jeu de piste : crochet d’attache des peaux, lunettes..

Arrivé aux cabanes, Philippe, sans ses lunettes…, renonce pour ne pas finir comme Gilbert Montagné…

Après avoir passé une partie bien raide, nous nous retrouvons face à une « piste de ski » de 500m de large, 2kms de long et 600m de dénivelé. Chacun sa trace selon ses cuisses, son entraînement et sa condition. On tourne quand ça fait trop mal aux cuisses. Certains tournent moins souvent que d’autres…

On arrive après cette interminable montée à un petit sommet isolé à 2186m.
Casse-croûte et redescente sur une neige de printemps à peine ramollie en surface, bref, de la moquette !!   La face, orientée Ouest, a pris le soleil juste comme il faut.
 Avant de descendre on repère les itinéraires du Montaigu pour le week-end.
En bas, on récupère Philippe qui avait mis en place un atelier sieste… Retour par la piste sans retrouver ni lunettes ni crochets.
Bières à la grange en terrasse, puis repas allégé sans graisse et sans alcool !!

Vendredi 22 février : Grand beau

Le projet initial était de faire le Soum de Nère (2390 m) par Sers et de repérer l’itinéraire du Pene Det Pourri pour le dimanche. On s’aperçoit que la neige en versant sud est très remontée sur ce secteur et qu’en plus, la piste d’accès est barrée par des engins de chantier.
Du coup, plan B : départ de Tournabout 1450m (parking bas de Super Barèges) pour une randonnée à ski dans le Néouvielle.
On laisse la station pour s’enfoncer dans le massif par le vallon d’Aygues Cluses. On remonte petit à petit vers le haut du vallon et on tourne vers le col de Madamète. Le versant nord du pic de Madamète a été soufflé et parait inskiable. On laisse alors l’itinéraire prévu (col, sommet de Madamète , puis descente du versant nord) pour rejoindre directement la base nord du pic par un petit col. On laisse les skis et on fait le sommet à pied (2661m). Pique-nique au sommet avec une vue panoramique sur tout le massif du Néouvielle.

La descente vers le lac Det Coubous nous permet de voir que la neige est très  différente suivant l’exposition. Les pentes nord sont un peu croûtées. Seules les pentes au soleil sont agréables à skier. On arrive en haut du mur Det Coubous sans trop pousser. Dans le mur,  à l’ombre, la neige recommence à croûter. On descend sans trop de problème et on se laisse glisser jusqu’à la voiture.

Retour à la grange, bière en terrasse au soleil.                                    

Tentative de poulet à la ficelle, ça marche tant que la ficelle ne brûle pas…..

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 Repas light avec Denis qui nous a rejoints avant les filles.


Très peu de photos pour les 2 jours suivant, j’ai fait avec ce que j’ai pu récupérer !!

Samedi 22 février : Grand beau, Vallon d’Arizes

En cherchant des itinéraires enneigés et en versant Sud ou Ouest, nous nous décidons pour le vallon d’Arizes. On arrive les premiers, à quelques secondes près, au parking (1280m env.). Juste un petit portage d’une vingtaine de mètres et on attaque la montée ; On n’est pas seul sur cet itinéraire hyper fréquenté. Le fond du vallon est bien enneigé, mais le bas des pentes est limite. On trouve quand même un petit vallon à remonter. Il est tôt, la neige est gelée et les couteaux sont de sortie. Au-dessus, vers 1800m où la pente est moins marquée, l’enneigement est plus conséquent.
Nathalie coince un peu et s’arrête vers 2000m.
Tous   les autres arrivent au sommet du  Ballonque (2290m).
Les 2 hyper-actifs de service redescendent vers le lac d’Arizes pour faire la Montagnette (2241m).


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le pic du midi vu de l’itinéraire du Ballonque

Super neige vers le haut pour la descente, on récupère Nathalie au passage. La partie basse a bien vu le soleil et  est bien pourrie par endroit.
Tout le monde se retrouve au fond du vallon. Pique-nique, sieste. Retour aux voitures, dernière difficulté dans le sentier étroit entre falaise et barbelé… Tout se passe bien.

Retour à la grange, bière en terrasse, grillades…..

Dimanche 23 février : Grand beau, Montaigu par Chiroulet
Retour à Chiroulet (1080m) dans la vallée de Lesponne. On remonte cette fois la piste qui part vers le lac d’Orrec.  Un chasseur local nous sape le moral en nous disant qu’on n’est pas sur le bon itinéraire….. A ses questions, on s’aperçoit qu’il n’a jamais vu de ski de rando… !
Arrivé à une grande clairière vers 1300m, on laisse la vallée pour remonter les pentes vers le col des Rosques. En bas, dans le bois, la neige a été lissée par les descentes de la veille et les couteaux sont indispensables.. A la sortie du bois, on cherche le meilleur passage entre bruyère et plaques de neiges. Plus haut, il y a beaucoup plus de neige et la trace est plus facile à faire.
On remonte petit à petit vers une crête au nord-est du col des Rosques pour s’arrêter vers 2100m.


                                                    


Arrivée sur la crête avec vue  sur le Montaigu


 






  Le pic de Montaigu (2339m) nous nargue et paraît accessible, mais il est trop tard (12h passé) et il nous faudrait plus de 2h aller/retour pour le sommet. On décide de redescendre pour ne pas prendre de risque sur les pentes du bas qui fondent en plein soleil.
Un autre groupe arrivé en même temps prend la même décision. Ça valide notre choix et calme les 2 hyper-actifs !!!

Ici aussi, super neige en haut, grosse soupe tout en bas.















 Toute l’équipe en configuration descente…

Pique-nique dans la clairière, retour à la voiture par le chemin, chute dans la boue pour certain…
Retour à la grange, bière en terrasse au soleil une fois de plus !!

Au bilan, de super conditions avec du beau temps tous les jours, par contre trop chaud avec une neige molle dès 14h ce qui nous a obligé à réfléchir aux orientations des itinéraires.

Pour info, nous avons fait le mardi du « tricotage » à Hautacam du côté du pic de Barran , 2  descentes vers Orrec, 2 descentes vers Isaby et le mercredi, le Pic de Lurtet par le mur Det Coubous à partir de Tournabout.


Lu 229 fois Dernière modification le jeudi, 14 mars 2019 23:33

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Joomla Templates - by Joomlage.com