Évaluer cet élément
(0 Votes)

Compte rendu montagne ALPINA : SKI DE RANDO
28/29 Mars 2015

Lieu :    Massif du Néouvielle/Barèges
Organisateur :    Nicolas
Participants :     Hélène/Christian/Fabrice/Patrick/Victor/Cedric et Nicolas

L’objectif principal de cette sortie était de gravir le Turon de Néouvielle (3025m) en faisant une boucle, avec une nuit au refuge de la Glère. J’avais mis cette course au programme l’année dernière

mais nous avions dû prévoir autre chose, à cause de la  météo. J’ai bien cru qu’il allait en être de même cette année. Finalement la météo s’est améliorée au fil des jours.

Six participants très motivés ont répondu présents. Il faut dire que les 3 WE précédents étaient pourris.  
Manip N°1 le vendredi soir : déchargement d’un nouveau poêle (200Kg)  à la grange de Christian et Hélène, qui nous ont hébergés (merci encore).  Le samedi matin, le départ de l’itinéraire s’est fait depuis le parking de Tournaboup au dessus de Barèges (1452m) par le vallon Dets Coubous . Nous avons préalablement déposé une voiture sur le parking de chez Louisette dans le vallon parallèle de la Glère.

Le premier objectif de la journée était le pic de Lurtet (2506m). La météo annonçait du beau temps, mais nous avons chaussé dans le crachin. Au bout d’une heure, le ciel bleu est apparu.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons passé un premier col, avant de gravir la pente sommitale.



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 La neige était complètement croutée et cela annonçait une descente très difficile.  


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Déjà 1054m de dénivelé positif. La descente a été dantesque jusqu’à un nouveau col situé entre le Lurtet et le pic des crampettes.  Le style n’a  pas été très académique, mais bon, il faut rester humble en ski de rando.


 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Une fois au col, une belle corniche nous attendait.  On passe au centre, sur le coté ???? La pente orientée plein sud avait déjà coulé …. J’ai attaqué sur le coté avec un petit saut de corniche. La neige qui était un peu ramollie  restait skiable.
 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Bref, des vrais conditions « montagne », où il faut prendre un peu sur soi pour se lancer dans la pente.  Nous sommes redescendus jusqu’à  2200m.

Après un pique nique réparateur, nous avons fait une longue traversée vers le lac de l’espagnol avant de bifurquer à gauche vers la hourquette de Mounicot (2547m).


 

 

 

 

 

 

 

 

La montée à ce nouveau col (le troisième de la journée) est magnifique, même si les dernières conversions sont un peu tendues.


 
 

 

 

 

 

 

 

 Nouveau passage en position descente pour descendre vers le lac de la Glère. La neige était meilleure, surtout sur la fin.


 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Troisième re-peautage  de la journée pour remonter au refuge (+ 80m).
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  La journée aura été éprouvante avec  quasi +1500m positif. Fabrice nous a quittés en redescendant directement chez Louisette : un avion à prendre le lendemain… (Dans le style  de Guilhem  pour les connaisseurs)
Nous avons passé une excellente soirée au refuge de la Glère (gardé et confortable).  


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le lendemain matin, Patrick a décidé de faire la grâce matinée. Nous sommes donc partis  à 5 vers le Turon par l’itinéraire des lacs d’estelat. La nuit a été claire et la neige était complètement gelée en surface.  Couteaux obligatoires dés le départ selon nos critères.   Un groupe d’espagnol a choisi le deuxième itinéraire par le lac de maniportet. Nous les suivons à vue sur la crête opposée, et soudain nous avons assisté au « dévissage » d’une espagnole sur au moins 150/200 m de pente raide. (Pas de couteaux ??) Elle est OK. Nous poursuivons un peu « refroidi » par cet incident jusqu’à un petit couloir au dessus du lac supérieur.  Nous tentons de le remonter à skis, puis skis sur le sac avant de décider de faire demi-tour vers 2500 m.  La neige ne porte pas, on brasse … c’est gelé.


Le retour au refuge a été long et difficile dans une neige croutée qui casse presque à chaque virage. Bref, du grand ski... Heureusement nous avons eu du beau temps. Nous avons retrouvé Patrick au pied du refuge avant d’attaquer la descente finale dans le vallon de la Glère, jusqu’à chez Louisette. (1452m) La neige était meilleure, un peu ramollie, et nous avons pu faire quelques beaux virages.

Bilan : Nous n’avons pas fait le sommet, mais le Turon de Néouvielle ne changera pas de place. Nous devrons y retourner une prochaine fois.  Des conditions « très montagne » assez difficiles, ou nous avons choisi la sécurité en renonçant au sommet… Super ambiance.  


Lu 1770 fois Dernière modification le jeudi, 16 avril 2015 13:56

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Joomla Templates - by Joomlage.com