Évaluer cet élément
(0 Votes)

Compte rendu montagne ski de rando Sortie du : dimanche 13 mars 2016

Lieu :   Lioran (Prat de Bouc)

Organisateurs : Hélène/Patrick/Christian

Participants : Hélène/Patrick/Christian

Samedi, début d’après-midi : Patrick s’apprête  à finir son ciment, Hélène sa peinture et moi de plumer mon cerisier…  Vu la météo et l’enneigement au Lioran, on décide donc de partir dimanche matin.

La recherche d’autre candidat étant infructueuse (on n’est pas chez les Républicains !), nous nous retrouvons tous les 3 à 8h45 à Prat de Bouc (1386m).

C’est une sortie à « l’ancienne » !! : Carte IGN Violette éditée en 1977, pas de GPS, pas de téléphone dernière génération, pas d’appareil photo (il y a un couillon qui l’a oublié) pas d’altimètre (le même couillon n’a toujours pas changé les piles !). Mais pas de knickers ni de chemise à carreaux (faut pas déconner non plus !!)

Dès notre arrivée, nous partons rapidement ……… à l’auberge pour prendre un café !

Puis on se décide quand même. Le temps est un peu nuageux avec des éclaircies. On file direct au sommet du Puy de Grandval (1648m). Au  sommet, le vent est assez violent pour nous obliger à redescendre en contrebas pour quitter les peaux à l’abri. Ça se couvre un peu pour la descente en « jour blanc ! » On tire en traversée  Nord-est pour remettre les peaux à 1400m environ. On remonte alors pour le col de la Pourtoune (1693m). Les rafales nous aident à franchir la corniche sans les bâtons ! De là, on décide de continuer à monter en traversée vers les crêtes de l’Arpon du Diable. Les plaques de neige gelée et de glace nous obligent  à mettre les couteaux. On est dans le Cantal !! On se met à l’abri sous la crête à 1800m environ.

De là, descente géniale sur le buron de Ferval (1370m) avec un neige parfaite. Casse-croute au buron. On déniche une planche dans le buron pour se faire un banc, adossé au mur, au soleil et à l’abri du vent !! A l’ancienne, je dis !! Manque que le pinard !!

Sur la digestion, (pas de sieste !!) on remonte vers le col de la Pourtoune d’abord par une croupe, puis comme elle est soufflée et gelée, on se retrouve dans la combe avec une alternance d’accumulation, de plaque de neige soufflée, de neige gelée  et de glace vers le haut. On est toujours dans le Cantal !!

Arrivés au col (1693m), on enlève les peaux en plein vent. Cantal quand tu nous tiens !  Puis  on bascule versant sud. Petite descente en traversée de 150m environ et on remet les peaux une 4ième fois pour monter au Plomb du Cantal.

Patrick fait la trace et il doit être énervé car il met le grand plateau et attaque fort ! Les 305m à monter se feront avec une  seule conversion (!) jusqu’au Plomb (1855m) Les cuisses chauffent, surtout les miennes. Un petit coup d’œil à l’Arpon du diable en passant et nous voilà au sommet du Plomb. On enlève une dernière fois les peaux sous le vent, mais il n’est pas très froid par rapport à ce qu’on a pu connaître dans le Cantal. Puis c’est la descente par les pistes jusqu’à Prat de Bouc. Le ciel se couvre de plus en plus et au parking, on ne voit plus le haut de la station.

Au total, en calculant, à l’ancienne, avec la carte, on arrive à 1282m de dénivelé, sûr qu’avec l’alti qui comptabilise les génuflexions, on serait arrivé à 1300m !

En conclusion un itinéraire sympa, une descente exceptionnelle sur le buron de Ferval. Le secteur de Prat de Bouc offre plein de possibilités en ski de rando, mais le Cantal reste le Cantal…

Christian

Lu 1397 fois Dernière modification le dimanche, 13 mars 2016 22:24

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Joomla Templates - by Joomlage.com