Évaluer cet élément
(2 Votes)

Sortie Montagne du 20 et 21 avril 2013 : Pic des 4 Termes et Pic de Monné (org. : N.Bosc)

C’est une sortie qui n’était pas au programme initial.

pic des 4 termesUn WE  libre et une météo qui se présentait bien m’ont décidé à proposer une sortie au pied levé. Il ne restait plus qu’à trouver des idées de course et des compagnons d’aventure. Le camp de base est encore une fois la grange de Christian et Hélène. 3 participants se sont manifestés, plus un, Guilhem, en Guest Star… donc incertain.

Première  sortie : le pic des quatre termes

Pour la deuxième, 3 idées germent mais le choix est difficile.  

Samedi 20/04 : le pic des quatre termes (2724m) depuis la Mongie (1730m), soit 1000m de dénivelé. Il a neigé le vendredi précédent 10 à 20 cm, mais le risque d’avalanche est de 2  seulement (bonne stabilisation). Nous démarrons du parking de la station à 7h30. La trace est déjà faite par un groupe nous précédant.   L’itinéraire est assez évident. Nous progressons dans un décor magnifique sur des pentes raisonnables. Nous apercevons le sommet dans les nuages.

   

  Nous arrivons au col à partir duquel démarre l’arrête qui débouche au sommet.     Nous serons le seul groupe à la gravir en crampons. On est quand même venu pour faire le sommet… Le panorama est magnifique avec le pic du midi au nord, et le Néouvielle au sud. La descente à skis est fabuleuse. Tout le monde fait sa trace dans la poudreuse et nous avons les jambes qui chauffent. Le niveau à ski est très homogène et nous enchainons jusqu’à la voiture.  

Nous faisons une pause bière à Bagnères de Bigorre.  Nous avons passé l’après midi à glander à la grange en réfléchissant à la meilleure option pour le dimanche. Après un passage en revue des possibilités avec Cyrille, une course a attiré notre attention : Le Moun Né ou Pic de Monné (2724m). Les conditions semblent idéales, même si l’altitude de départ est à 1030m, soit 1700m de dénivelé positif. Un portage est prévisible. Il y a des pentes raides à 45° sur le final, laissant présager une « bavante ». Après mure réflexion, Julien et Jean Christophe sont partants. Tout le monde est motivé par les conditions de rêve de la journée. On envoie un petit message à Guilhem au cas où…..

Dimanche 21/04 : Réveil à 5h30. On a un SMS de Guilhem, je cite «  Eh, debout les gars, j’arrive ». Il se repose à Lourdes après une très coute nuit… Le rendez vous est donné à Estaing, route du gite de Viellette (Val d’Azun), lieu de départ de l’itinéraire.

Le départ se fait skis sur le sac par un vallon étroit orienté au nord vers 7h. La mascotte du jour est le chien du gite qui a décidé de nous accompagner.   Au bout d’une centaine de mètres de dénivelé, on arrive au pied des restes d’une avalanche énorme.

A ce moment là, nous sommes un peu pessimistes, car les sommets semblent être  complètement purgés. On est là, donc on continue. Guilhem attaque l’avalanche… à skis, et le reste de la troupe porte. Nous chaussons finalement les skis vers 1600m.  Le moral remonte rapidement car la suite s’annonce grandiose. La pente est assez raide mais nous progressons rapidement. Nous arrivons à la cabane indiquée sur le topo qui est quasiment sous la neige.

 Nous apercevons la vallée suspendue qu’il faut gravir, avant de contourner le sommet afin d’attaquer le mur final.    

   

 La fatigue se fait sentir mais on poursuit l’ascension. En haut de la vallée suspendue, il y a un court replat   

Les conversions du mur final sont tendues. Nous laissons les skis pour gravir la pente de neige finale en crampons.  

 Elle se termine par une arête étroite et cornichée. Le sommet est vaincu et cela mérite une bonne poignée de main.    

 Nous sommes seuls sur l’itinéraire. Le chien atteint lui aussi le sommet, mais Cyrille devra lui donner un coup de main pour redescendre… On attaque la descente  un après l’autre, sur des pentes bien plus raides que la veille, mais la petite couche de poudreuse avec la neige transformée en dessous est un vrai plaisir. On se lâche tant que nos jambes résistent. C’est à celui qui fera les plus belles traces…

  La neige est restée excellente jusqu’en bas ou nous terminons par du slalom dans la forêt. Retour à la voiture vers 14h30, avec 3400m de dénivelé cumulé. Cerise sur le gâteau, un habitant très sympathique nous offre des bières, heureux que nous lui ayons ramené le chien.

Bilan : un WE de ski de rando improvisé, mais mémorable, avec une équipe de course....

Nicolas Bosc

 

 

Lu 7814 fois Dernière modification le lundi, 13 mai 2013 00:51

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Joomla Templates - by Joomlage.com