Évaluer cet élément
(0 Votes)

Compte rendu montagne ski de rando WE 10/12 mai 2013

Lieu : Hautes Pyrénées. Organisateurs : Nicolas Bosc/Guilhem Gineste

Participants : 4 participants :

• Cyrille Soulier

• Guilhem Gineste

• Tristan Noyrigat

• Nicolas Bosc

     La sortie au programme pour ce pont de 5 jours était le Dôme des Ecrins.

2 candidats se sont manifestés : Guilhem et Cyrille, mais avec une idée derrière la tête : ils me proposent de faire le Mont Blanc à skis, par le refuge des grands mulets. Tristan a décidé de se joindre à nous. Voilà une équipe de course. L’idée est lancée, le refuge réservé, et l’organisation mise en place. L’incertitude majeure reste la météo, que nous suivons au jour le jour. Nous nous sommes retrouvés sur le parking de la Grave pour le départ. Décision : on annule car le créneau météo est trop étroit (1 journée). La mort dans l’âme, nous phosphorons sur un plan B, autour d’un café chez Guilhem. Toutes les destinations y passent, même la Corse… C’est finalement une proposition de Guilhem qui est retenue : la traversée entre la Mongie et Aulon (vallée de Saint Lary) dans les Pyrénées. Cyrille propose de pimenter cette sortie par la descente du pic du midi de Bigorre.

Vendredi 10/05 : jour 1    

Nous nous retrouvons à la Mongie vers 14h, dans le brouillard. Un coup d’œil sur les webcams nous rassure. Le soleil brille au sommet du pic du midi 2878m. Nous sommes seuls dans la cabine du téléphérique, avec un machiniste aveyronnais. Ils sont partout !

Nous repérons l’itinéraire de descente versant sud, pendant la montée. Au sommet nous sommes les seuls skieurs, au milieu des touristes un peu surpris de nous voir avec des skis.  Nous ne nous sommes pas attardés car il était déjà presque 15 heures et le soleil chauffait la pente. Nous nous lançons dans le premier mur, dans  une neige lourde. C’est un peu limite au niveau du timing, et on ne traine pas dans ces pentes.

Nous retrouvons le brouillard vers 2200m. La poursuite de l’itinéraire se fait au GPS... Jusqu’à Super Barèges 1750m. Là nous avons remis les peaux pour 400m positifs jusqu’au Tourmalet 2115m.

Ensuite, descente vers la Mongie, skis aux pieds. Puis nous avons  déposé une voiture aux granges de Lurgues  pour la navette du retour, le surlendemain. 

Samedi 11/05 : Jour 2    

Départ de la Mongie 1710m en direction de la Hourquette Médette 2374m. Le regel est excellent. Les sacs sont lourds (duvet, réchaud, nourriture, matos).  

C’est une belle montée qui se raidit sur la fin dans une sorte de couloir. Nous finissons l’ascension dans les rochers. Au sommet, nous avons gravi l’arrête pour trouver un couloir de neige, histoire de faire la descente ski aux pieds depuis le sommet.    

Cette première descente est bien raide sur les 200 premiers mètres. Ensuite, nous traversons à droite du lac de Grésiolles afin de rejoindre l’itinéraire qui monte au refuge de Campana de Cloutou 2225m.

Une petite pose au refuge, et nous repartons (sac plus léger) pour le Tuhou de Cloutou 2568m par la face nord. C’est très beau, mais les dernières conversions sous le sommet sont tendues. La vue sur le Néouvielle et l’arrête des Halarisés est magnifique.  

  La descente est extra, et une fois en bas, les plus en forme décident de remonter vers le pic de Cloutou 2565m. La traversée sous le sommet est difficile, mais la descente belle, avec deux variantes de couloirs. Guilhem nous fait une démonstration …de virages sautés.

Les itinéraires de descente :

De retour au refuge, c’est sieste.    

  Les peaux sèchent. La soirée est très agréable (il y avait du bois pour le poêle).

Dimanche 12/05 : Jour 3    

Le programme initial consistait à rejoindre le col du Bastanet, et à gravir l’arrête vers le pic du Portarras 2697m , pour basculer vers la vallée d’Aulon. Le départ est donné vers 7H.  En progressant, Cyrille et Tristan repèrent un couloir de neige qui débouche au sommet. On décide de se lancer …donc changement de programme. C’est en crampons que nous gravissons ce couloir qui s’avère être en excellente condition.    

C’est assez raide, ambiance ski alpinisme, et nous atteignons très vite le sommet (vers 9h).  

Après une petite pause, nous attaquons la descente à fond. C’est excellent même si la neige n’est pas encore suffisamment transformée en surface. Après quelques centaines de mètres de dénivelé négatif, il nous reste des watts à bruler. Décision est prise de remonter vers le Prada 2712m, et de redescendre par une variante. La remontée est cool d’autant que nous laissons nos sacs 300m sous le sommet.

Là haut, la vue est magnifique et la neige enfin à la bonne température. La descente est géniale surtout sur le haut. Tristan et Guilhem nous font un petit couloir... et nous arrivons presque en bas skis aux pieds. Nous avons porté environ 20’ jusqu’à la voiture, garée aux granges de Lurgues, 1400m. Pour la navette retour, il a fallu se tasser pour rentrer 4 bonhommes, paires de skis+chaussures +sacs dans la Clio.

Bilan : Le Mont Blanc ne bougera pas  et nous avons fait un raid à ski vraiment excellent.

Lu 20986 fois Dernière modification le mardi, 10 décembre 2013 15:07

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Joomla Templates - by Joomlage.com