Évaluer cet élément
(0 Votes)

Compte rendu montagne ski de rando Sortie du 11 et 12 janvier 2014


Lieu : Gîte de la filature à Ancizan (Vallée d’Aure)
Organisateur/encadrement : Christian, Cyrille, Pascal et Jean-François
Participants : 15

Vendredi soir : Nous partîmes 7 et nous vîmes 8 en arrivant au parking de la grave parce que l’instit de maternelle ne sais plus compter jusqu’à 8 !! Une voiture de plus en catastrophe chargée de skis et le tour est joué !! Un qui rate la sortie de l’autoroute, des toulousains qui font une boucle par Tarbes…… Comment va se passer le week-end ??????

Samedi 11 janvier :
7h : le réveil sonne

, 7h10 : les premières tranches entrent dans le grille pain, 7h15 : l’alarme incendie se met à hurler, 7h 20 l’alarme s’arrête, c’est bon, tout le monde est réveillé………….
Le ciel est voilé et le soleil très discret.


L’enneigement consulté toute la semaine annoncé une neige très haute, transformée après 1 semaine de redoux, du verglas au-dessus de 2400m suite à des pluies verglaçantes et un début de regel nocturne dès vendredi, risque 2.
La neige très haute nous envoie inévitablement vers le tunnel de Bielsa (1800m), mais pour changer un peu nous partons pour le Bataillance (2604m) dès le samedi. On se doute que le départ sera gelé, aussi c’est le rituel du réglage de crampons sur le parking de Sarrat sport.
(J’en profite pour rappeler aux allergiques de la caisse à outils que les crampons sont équipés d’écrous frein qui ne se desserrent pas et qu’il est donc inutile de serrer comme un âne…..).

Le départ est effectivement gelé, mais pas en glace et certains devant nous passent en skis.. Les anciens font pareil, mais on préfère faire chausser les crampons aux débutants pour éviter d’apprendre les conversions au dessus du ruisseau.. C’est là qu’on s’aperçoit que les crampons à lanières ont du mal à tenir sur les coques plastiques de ski.

On se retrouve devant les cascades de glace pour chausser les skis. Le premier mur est bien dur, et on met les couteaux ; les écarts se creusent un peu avec les parties un peu techniques ; On se regroupe souvent et les talkies prouvent leur utilité.
Cyrille, chef des troupes, manque de se tromper de sommet, heureusement les chiens de garde le rattrapent assez tôt pour le remettre dans le droit chemin. Nous voilà au « pied du mur », la neige, légèrement croûtée, ne pose pas de problème à la montée, les couteaux sont inutiles. Le plus gros (et les plus gros) de la troupe se retrouvent au sommet skis aux pieds. Il neigeote, le soleil fait des clins d’œil un peu partout, sauf sur la crête frontière…. Et on est sur la crête frontière !!!
On attaque la descente, la fine croûte de regel ne gêne pas trop, mais un peu quand même !!!! On se retrouve tous en bas du mur final, sous un gros rocher pour casser la croûte, certains dressent même la table, il ne manque que le micro-onde.
On décide ensuite de continuer jusqu’au vallon qui mène au port de Bielsa. Jean-François prend un groupe pour un atelier Arva. Pendant ce temps, ceux qui ont de l’énergie en trop, des kilos à évacuer, des ménisques à tester et des efforts à rajouter font une montée express au port de Bielsa ou Puerte de Forquera (2428m). La vue est superbe, avec un vallon ibérique très attirant…une option à retenir pour des futures sorties d’initiation (même altitude à 30m près que le col des aiguillettes (2392m)).
Nouveau regroupement à l’atelier Arva, on apprécie tous l’efficacité des Mammut.
La descente qui suit est un véritable plaisir, on ski sur une moquette à poils longs !!! Cyrille cherche les meilleures pentes et les trouve !!
On arrive tous skis aux pieds au parking, il est presque 17h.
Comme de coutume, soirée réhydratation intensive.

 

Dimanche 12 janvier : grand beau !!! Nous partons pour le « Lenquo de Capo »(2716m)

Nous sommes très efficaces : lever 6h ; départ 8h20 du parking de Piau !! (1850m)
Le groupe est homogène et nous montons régulièrement sous le Campbiel, on arrive rapidement au pied du couloir.
La neige commence à se ramollir sur les pentes au soleil. On arrive rapidement au col (2678m) où la pente finale est un peu gelée, il y en a même qui s’y prennent à 2 fois pour la monter...
Cette fois-ci, c’est toute l’équipe qui atteint le sommet (les gros, les maigres, les grands, les petits, les vieux, les jeunes, les neufs et les usés...)
On retourne au col et les plus motivés prennent leurs skis sur le sac et remontent sur une centaine de mètres l’arête sud du Campbiel pour descendre un beau couloir qui nous domine.

Toutes les pentes sud sont en excellente condition, type neige de printemps.
Le casse croute est vite avalé pour profiter de la neige. A part le bas du couloir qui n’a pas vu le soleil, la descente est un véritable plaisir.

Quelles que soient les options, la neige restera super jusqu’à la passerelle. Certains skient sur la moraine, d’autres sur les larges pentes qui mènent au ruisseau du Badet.
Tout le monde est content !!!!!!!!!!!!
Retour à 14h à la voiture.
Conclusion : Un super week-end comme on aimerait avoir à toutes les sorties, avec des bonnes conditions, surtout le dimanche.

Tout le monde est reparti ravi et motivé (ça change de l’an dernier……)

 

 

 
Sortie Ski rando 11-12/01/14 par fab121212

Lu 5823 fois Dernière modification le samedi, 25 janvier 2014 23:17

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Joomla Templates - by Joomlage.com